Harraga

Pense à ta maman !

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Les corps de deux harraga sur la rive de Sidi Yacoub

Envoyer Imprimer PDF

Malgré le mauvais temps et une mer démontée, il se trouve que des personnes continuent de s’exposer à la mort en s’aventurant à rejoindre coûte que coûte l’autre rive de la Méditerranée à la recherche de l’Eden mais qui finiront, hélas, par mourir en pleine mer. C’est le cas de deux jeunes de sexe masculin d’origine subsaharienne âgés entre 25 et 30 ans dont les corps ont été découverts mardi et jeudi derniers gisant sur les côtes de Aïn Témouchent, plus précisément sur la rive de Sidi Yacoub (Oulhaça), à l’ouest de Béni Saf. Selon nos informations, les deux victimes, qui étaient dans un état de décomposition avancée, car étant certainement restés longtemps dans l’eau, portaient des gilets de sauvetage, ce qui laisse supposer qu’il s’agissait bel et bien de candidats à l’émigration clandestine qui auraient pris la destination des côtes espagnoles.
Leur aventure a été stoppée net par les vents violents de l’ouest. Les deux corps ont été déposés à la morgue de l’hôpital de Béni Saf en attendant la suite de l’enquête.

 

Qui est en ligne ?