Harraga

Pense à ta maman !

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Il y aurait entre 250.000 et 400.000 immigrants en Algérie

Envoyer Imprimer PDF

Selon Mme Farida Merabet, présidente du laboratoire "sociologie économique  et mouvements sociaux" et également présidente du comité d'organisation de cette  rencontre, tenue à la salle de conférence de la faculté des sciences sociales,  ce flux migratoire qui représente "1% du nombre total de la population était  insignifiant au lendemain de l'indépendance avant de devenir, en ce milieu de  la 2ème décennie du 21ème siècle, relativement substantiel".

Déplorant "l'absence de données officielles" et "la difficulté d'obtenir  des statistiques (à) fiables sur le phénomène de la mobilité sociale", les  intervenants qui se sont succédés à la tribune se sont accordés à dire que l'Algérie  est "devenue une terre d'accueil de migrants étrangers venant notamment des  régions subsahariennes, moyen-orientales et asiatiques".

S'exprimant devant un parterre d'universitaires et de chercheurs en  sociologie, les conférenciers ont soutenu que parallèlement à ce phénomène,  l'émigration algérienne qui ciblait dans un premier temps la France, se poursuit  encore mais cette fois-ci vers d'autres pays tels que l'Italie et l'Amérique  du nord.

Cette émigration se chiffre aujourd'hui à 1.200 000 individus environ,  a estimé Mme Merabet, relevant que l'Algérie est devenue, en même temps,  un "pays de départ et de retour, d'accueil et de destination, de transit et  de passage", d'où, selon elle, "la nécessité, pour les sociologues de faire  ressortir les causes et les motivations économiques, politiques et sécuritaire  de ces mouvements migratoires".

La politique d'"encadrement" du mouvement migratoire, sa légalité ou  pas, les catégories sociales concernées par ces flux, les activités auxquelles  s'adonnent les migrants dans les pays d'accueils et leur contribution au   développement du pays d'origine figurent, entre autres, au programme de cette  rencontre.

 

Qui est en ligne ?