Harraga

Pense à ta maman !

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Week-end meurtrier en Méditerranée

Envoyer Imprimer PDF

Quelque 300 mogrants ont trouve  la mort en mediterranee ce week end , l un des plus meurtriers depuis le debut de l annee , en depit de la vaste operation de sauvetage  de la Marine Italienne , que Rome veut aujourdhui reformer ...Le Haut-commissariat pour les réfugiés des Nations unies (UNHCR) a indiqué   mardi que les nouveaux drames du week-end portaient à près de 2 000 morts   depuis le début de l'année le bilan de cette tragédie en Méditerranée. Celle-ci est devenue un tombeau pour ces réfugiés toujours plus nombreux, fuyant la guerre ou la misère depuis les côtes libyennes à la faveur de la   crise et du désordre qui ravagent ce pays d'Afrique du Nord.

La plus grosse catastrophe a eu lieu près des côtes libyennes où les corps   de quelque 170 migrants ont été retrouvés après que leur embarcation eut   chaviré. Une autre embarcation a également chaviré pendant le week-end au large   de l'île italienne de Lampedusa, mais le drame a pu être évité grâce à   l'intervention rapide de la Marine militaire italienne.

Pas moins de 4 000 immigrants ont ainsi été sauvés en moins de 48 heures, à   l'issue de plusieurs interventions de la marine italienne, dans le cadre de l'opération «Mare Nostrum». Et environ 400 nouveaux migrants recueillis cette fois par un navire   marchand étaient attendus en Sicile mardi en fin de journée. Ces arrivées se sont multipliées à la faveur des crises en Afrique, au   Moyen- Orient et en Libye, mais aussi de la période estivale quand les   conditions météorologiques sont plus favorables à ces traversées.

Ce sont plus de 100 000 candidats à l'immigration que la marine italienne a   recueillis depuis le début de l'année, sans qu'aucune solution ne soit en vue. Des milliers d'autres attendent sur les côtes libyennes de passer en Europe et l'Italie ne cesse de tirer le signal d'alarme. Vendredi, le ministre italien de l'Intérieur Angelino Alfano a une nouvelle fois réclamé l'engagement de l'Union européenne pour aider l'Italie à faire   face à cette tragédie.

L'opération «Mare Nostrum», déploiement naval à grande échelle mis en place après deux naufrages en octobre 2013, ne pourra pas être prolongée au-delà d'octobre prochain, a mis en garde le ministre, demandant à l'UE et à l'agence européenne de gestion des frontières Frontex de prendre le relais. «Nous ne pensons pas que Mare Nostrum, un projet à court terme, puisse être   prolongé une deuxième année.

Je ferai tout mon possible pour que Frontex et l'Europe prennent le relais», a-t-il averti. Le ministre italien est attendu mercredi à Bruxelles pour discuter de ce   sujet avec la Commission européenne. Mardi, une réunion technique préparatoire s'est ouverte à Rome, mais rien   n'a filtré sur ces discussions entre les autorités italiennes, la Commission européenne et les responsables de Frontex.

 

Qui est en ligne ?